##TITLE##



L'immobilier à Nantes: un marché dynamique



estimation vente appartement

Nantes continue de séduire plus d'investisseurs potentiels grâce à son cadre de vie agréable et à sa situation géographique très favorable près de l'océan Atlantique, sans oublier son dynamisme culturel, économique et social.


Considérée comme "La ville la plus agréable d'Europe" par le Time, elle affiche un marché immobilier en pleine expansion, avec un prix au m² moyen de 2683 euros, soit une croissance de 1.07 %. Le quota de la vente des appartements atteint 88.7%, contre 10.7% pour les maisons et de 0.6% pour les lofts. Si le marché des maisons se porte bien avec un prix moyen du m² 2831 euros (+7,5%), celui des appartements n'enregistre qu'une légère progression de 0,5% avec un prix moyen de 2586 euros.



Prix moyen à 2590 euros dans l'ancien



L'heure n'est pas encore à la reprise sur le marché nantais de l'ancien. Le secteur n'enregistre aucune évolution sur les 6 derniers mois avec un prix moyen du mètre carré à 2590 euros. Les acquéreurs ont plus de coup de cœur pour les maisons et appartements neufs.


Dans cette ville, les logements à rénover n'intéressent pas vraiment les acheteurs. Ils se vendent même à moins de 1500 euros le mètre carré.



Prix moyen à 3800 euros dans le neuf



Avec l'arrivée du dispositif Pinel, le marché du neuf à Nantes se sent plutôt bien. Au cours de ces premiers mois de l'année, il occupe 65% des ventes globales, avec un prix moyen s'élevant à 3800 euros. Parmi les 2400 ventes de logements collectifs enregistrées en 2014, 1500 ont eu lieu dans la seule ville de Nantes. Pour dire que ce secteur se porte mieux.



Une disparité de prix entre les quartiers



Le prix immobilier à Nantes oscille entre 1900 euros et 3850 euros du mètre carré. Une forte disparité se fait donc sentir.


Dans les quartiers populaires comme Beauséjour, Chantenay, Doulon, La Boissière ou Malakoff et Petit-Port, un recul de -10% est constaté. Dans ces parties de la ville, un appartement de 3 pièces de 70 m² datant des années 1970 s'achète aux alentours de 130000 euros. Tandis que les zones huppées telles que les bords de l'Erdre, Mallinet, Canclaux et la Chézine affichent un prix assez élevé.



ch be lu ca